Nouveaux billets - 100 et 200 € - plus faciles à vérifier, plus difficile à contrefaire

Nouveaux billets - 100 et 200 € - plus faciles à vérifier, plus difficile à contrefaire

« Si les paiements électroniques gagnent du terrain, les espèces restent le moyen de paiement le plus répandu. [...] Plus de trois quarts des paiements dans les points de vente de la zone euro sont effectués en espèces. Même dans le monde numérique actuel, les espèces demeurent au cœur de notre économie. » Mario Draghi, président de la BCE, lors de la cérémonie marquant la mise en circulation du nouveau billet de 50 euros, Francfort-sur-le-Main, le 4 avril 2017

Le 28 mai prochain sortent les nouveaux billets de 100 et 200 € ; ils auront les mêmes signes de sécurité que le billet de 50 €, un portrait inséré dans le filigrane (portrait de la déesse Europe, issue de la mythologie grecque, qui provient d'un vase se trouvant au musée du Louvre) et l’hologramme ainsi que de nouveaux signes qui les rendent à la fois plus facile à vérifier, mais surtout plus difficiles à contrefaire.
La méthode « toucher, regarder et incliner » a de nouveau été privilégiée pour faciliter une première vérification rapide des billets. En inclinant le billet, on peut y voir de petits symboles de l’euro (€) graviter autour du nombre qui deviennent plus clairs sous une lumière directe. Autre signe de sécurité, le nombre émeraude : en inclinant le billet, le nombre brillant dans le coin inférieur gauche produit un effet de lumière qui se déplace de haut en bas et de bas en haut tandis que le nombre change de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond.

De même hauteur que le billet de 50 €, les nouveaux billets de 100 et 200 € sont plus adaptés aux portefeuilles et auront ainsi une durée de vie plus longue car moins sujets à l’usure et aux déchirures. 

Des billets adaptés aux malvoyants
La BCE a travaillé en étroite coopération avec des malvoyants afin de mettre au point des billets dotés de signes qui leur sont destinés : les marques tactiles situées sur les bordures des billets varient d’une coupure à l’autre et les valeurs faciales imprimées en gras (dont les chiffres, de grande dimension) apparaissent dans des tons plus contrastés, mieux identifiables.

Des billets plus sécurisés
En plus des signes de sécurité reconnaissables à l’œil nu, les nouveaux billets contiennent de nouveaux signes améliorés pouvant être authentifiés par les appareils CTMS. Ces derniers ont été améliorés sur les coupures de 100 et 200 € et de nouveaux signes de sécurité ont été ajoutés pour permettre un traitement et une authentification rapides. Comme l’a souligné M. Yves Mersch, membre du directoire de la BCE, dans son discours de présentation des nouveaux billets, l’ensemble des billets en euros restent extrêmement bien protégés contre la contrefaçon.

Les appareils CTMS ont été testés par la Banque Centrale Européenne et affichent une fiabilité de 100% dans la détection des faux billets. L’ensemble des coupures de la nouvelle série Europe sont vérifiables par l’ensemble de la gamme de matériels proposés par CTMS.

 



 

Posted on 02/05/2019 Fraude Monétique 353

Blog archives

Blog categories

Blog search

Comparer 0
Préc.
Suiv.

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Commander